RSS

communiqué de presse de solidaire pour la dignité posté par christine

05 Mar

Communiqué de presse

:
Paris le 19/02/2013
POUR LA DIGNITE
Mercredi 13 février 2013, Djamal Chaar, demandeur d’emploi , «

une personne tout à fait

banale, normale avec une vie normale dans un quartier normal

» (dixit le Directeur de la

sécurité publique 44) s’est immolé par le feu devant le Pôle Emploi de Nantes parce qu’il

estimait avoir été lésé dans ses droits

.
Le geste de colère et de désespoir de Djamal Chaar doit sortir de la rubrique «

société

» et

«

faits divers

» des journaux pour que cesse le traitement déshumanisé et mécanique

d’une machine administrative et comptable qui trop souvent traite les demandeurs

d’emploi comme des fraudeurs potentiels.
Nous le savons, chômeurs et précaires, qui, face à ces décisions de sanctions-radiations,

«

trop perçus

», «

indus

», nous retrouvons dans l’incompréhension et trop souvent sans

ressources.
Nous le savons , agents de Pôle Emploi -titulaires ou précaires- qui tentons de délivrer un

message institutionnel, pour expliquer que telle perte de dossier, tel retard, tel «

trop

perçu

» ou «

indu», telle pièce manquante nous empêche de «

liquider

» un dossier ou de

«

déclencher

» un paiement…
Et des deux côtés du bureau, du téléphone, nous voyons des réactions de colère, de

désespoir , des pleurs, des cris , des insultes …
C’est pourquoi aujourd’hui, au delà des réactions institutionnelles cherchant à calmer la

situation, nous demandons une réponse à la colère et aux revendications légitimes des

organisations de chômeurs et précaires.
Nous demandons une réponse aux alertes nombreuses des représentants des personnels

de Pôle Emploi (et des structures de l’emploi, de l’insertion et de l’orientation, du travail

social) recevant et accompagnant des personnes en souffrance de plus en plus dans la

misère et la précarité.
Ainsi, le récent «

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l’Inclusion Sociale

» présenté

par le Gouvernement le 21 janvier dernier , n’est pas à la hauteur des attentes d’une part

grandissante de la population paupérisée et des légitimes revendications des associations

caritatives qui dressent chaque année un tableau de plus en plus effrayant de la précarité

et de la pauvreté en France.
Ainsi, le plan Pôle Emploi 2015, n’est pas à la hauteur des ambitions affichées comme

«

faire plus pour ceux qui en ont le plus besoin

», sans moyens financiers ni humains

supplémentaires.
Aujourd’hui, nous exigeons l’arrêt des mesures répressives et coercitives contre les plus

fragiles d’entre nous, n
ous exigeons un moratoire sur les tous les indus, exceptés ceux

relatifs aux fraudes avérées et dont la procédure a été respectée : procès verbal à la clé.

 
Poster un commentaire

Publié par le 5 mars 2013 dans Non classé

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :