RSS

Unissons-nous pour renverser la tyrannie oligarchique. Posté par AnnA

05 Fév

C’est pourquoi, il nous incombe à TOUS, administrateurs et utilisateurs de réseaux sociaux d’informer, de dénoncer, d’inonder Internet de l’article 123 !
Mais soyons réalistes, la révolution ne se fera pas derrière nos écrans. Pour que cela fonctionne, il faut dénoncer l’article 123 par TOUS les moyens possibles.

À cette fin, voici quelques idées pour démarrer. Certaines sont plus extrêmes que d’autres mais ce ne sont que des pistes et en aucun cas des ordres :
– Expliquez l’article 123 à vos amis, votre famille et vos collègues. Rappeler leurs qu’il est l’origine de la dette et qu’il nous coûte 89 000 € par minute.
– Utilisez le logo de la page FB (ou les images disponibles) pour les afficher dans vos halls d’entrées, voitures, fenêtres, ascenseurs, photo de profil, etc.
– Inscrivez la mention « Art. 123 Lisbonne Tue » sur chaque billets de banque qui passe entre vos mains.
– Imprimez et personnalisez le texte de présentation de la page pour l’envoyer par courrier à 3 adresses sélectionnées au hasard dans l’annuaire. Invitez ces 3 personnes à répéter l’opération de manière à créer une chaîne.
– Utilisez la méthode citée ci-dessus en version 2.0, c’est-à-dire par l’intermédiaire de vos boîtes mails.
– Envoyez un courrier à votre contrôleur des impôts pour l’avertir que vous ne paierez plus la part « odieuse » de la dette. Déduisez du montant à payer les 17% qui représentent le remboursement des intérêts de la dette.
– Ne cautionnez plus le système bancaire. Virez le maximum de votre argent sur vos comptes courants (ou retirez le) pour limiter les spéculations (quelqu’un pourrait nous confirmer l’utilité de cette idée ?)
– Choisissons des personnes connues des grands médias (Kassovitz, Bigard, ?) et envoyons leurs chacun la même lettre le même jour. Recevoir un courrier identique provenant de 1000 expéditeurs différents éveillera forcément un peu de curiosité.
– Partagez et diffusez au maximum cette publication et la page « Art. 123 Lisbon ».
Si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à les partager !

Il est toutefois important de préciser que l’abrogation de l’article 123 n’est que la première étape. Il nous faut ensuite instaurer de manière pérenne et efficace un ARBITRAGE CITOYEN pour contrôler les décisions prises par le pouvoir en place.
Car « ce n’est pas aux hommes du pouvoir d’écrire les règles qui contrôlent ce pouvoir » nous exigeons une Assemblée Constituante DÉMOCRATIQUE, donc par tirage au sort.

Le chantier est de taille alors cessons les clivages et les chamailleries. Unissons nous et crions d’une même voix. Plus nous serons nombreux, plus Nous serons entendu !

Merci de donner vos avis et de partager, partager, partager, partager…

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 5 février 2013 dans Non classé

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :