RSS

Pour l’IRSN, les centrales nucléaires peuvent continuer à fonctionner… malgré leur sûreté défaillante !

17 Nov

Observatoire du nucléaire – Communiqué du 17 novembre 2011

Rapport sur la sûreté des réacteurs nucléaires français

Pour l’IRSN, les centrales nucléaires peuvent continuer à fonctionner… malgré leur sûreté défaillante !

L’Observatoire du nucléaire conteste les conclusions de l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) qui, dans un rapport remis aujourd’hui à l’ASN (Autorité de sûreté nucléaire), se prononce pour la continuation de l’exploitation de tous les réacteurs nucléaires français… tout en reconnaissant que leur sûreté est gravement défaillante.

En effet, l’IRSN reconnait que :

– « Les fonctions vitales des réacteurs nucléaires français doivent être mieux protégées pour pouvoir résister à tous les risques de catastrophe naturelle »

– « Il faut créer un noyau dur autour des systèmes vitaux du réacteur, comme les fonctions ultimes de refroidissement et d’alimentation électrique »

– « Dans chaque réacteur, il faut qu’il y ait au moins un générateur diesel qui soit en hauteur, indépendant et protégé, y compris son alimentation, et qui tienne même en cas de séisme très violent »

Sachant qu’un évènement naturel violent (tempête, gel sévère, inondation, séisme, etc) peut se produire à chaque instant, L’IRSN reconnaît donc implicitement que les réacteurs français peuvent causer à tout moment une catastrophe nucléaire et que les mesures et matériels indispensables face à un tel évènement sont absents.

Comme l’avait dénoncé l’Observatoire du nucléaire en mars dernier au moment du lancement de cet audit (cf http://observ.nucleaire.free.fr/audit-subterfuge.htm ), ces conclusions d’une coupable indulgence en faveur de l’industrie nucléaire étaient faciles à deviner.

En effet, mercredi 23 mars 2011, le Président de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), André-Claude Lacoste a déclaré au cours d’une réunion des agences de sécurité nucléaire européennes à Helsinki : « Il n’y a aucune raison de fermer quelque centrale que ce soit en France ».

Une fois de plus, il est avéré que les instances censées vérifier la « sûreté » des installations nucléaires sont totalement soumises au lobby nucléaire et concluent systématiquement que les réacteurs nucléaires peuvent continuer à fonctionner malgré les risques avérés, comme si les catastrophes de Tchernobyl et de Fukushima ne s’étaient jamais produites…

Observatoire du nucléaire

Pour l’IRSN, les centrales nucléaires peuvent continuer à fonctionner… malgré leur sûreté défaillante !.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 17 novembre 2011 dans Non classé

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :